Vol automobile

Chaque jour, environ 29 véhicules sont volés au Québec. Cela a représenté un total de 10 595 réclamations pour vol en 2022 et des indemnités qui s’élèvent à plus de 370 millions de dollars pour les assureurs automobiles du Québec seulement. Des véhicules sont volés pour être exportés à l’étranger ou revendus en entier ou en pièces détachées. D’autres sont volés pour commettre d’autres crimes.

Le vol est un crime qui ne touche pas seulement l’industrie de l’assurance. Les coûts qui y sont associés dépassent largement les indemnités d’assurance si l’on considère les ressources mises à contribution pour le contrer (services de police et système judiciaire). Et cela, sans compter les soucis que le vol peut engendrer chez ses victimes.

Pour combattre efficacement un tel crime, il est essentiel de travailler sur plusieurs fronts et cela requiert la contribution de plusieurs intervenants : dirigeants politiques, corps policiers, assureurs, services frontaliers, industrie automobile et consommateurs

Êtes-vous à risque de vous faire voler votre véhicule ?

Personne ne souhaite voir son véhicule volé, même s’il est assuré contre le vol.  Être privé d’une automobile pendant quelques temps comporte toujours des inconvénients, sans compter l’insécurité qu’un tel crime peut engendrer.

Le vol auto électronique

Ces dernières années, le vol auto électronique s’est imposé comme un nouveau moyen utilisé pour dérober des véhicules. Il vise les voitures munies d’une clé à distance ou d'un dispositif de démarrage à bouton poussoir (sans clé), qui sont maintenant généralisés sur les modèles récents.

Le mode opératoire du vol électronique se fait à l’aide d’appareils mobiles ou de portables et de logiciels spécialisés. Les pirates informatiques captent à distance le signal émetteur du porte-clés électronique pour, qui est rangé à l’intérieur de la maison ou dans un sac à main, pour déverrouiller et voler un véhicule. Le vol électronique peut également se faire sans même avoir accès à la clé par le piratage du système informatique du véhicule.

On reconnaît les véhicules volés « électroniquement » parce que les serrures ne sont pas endommagées.

Lutter contre le vol auto : comprendre pour prévenir

Pour lutter contre un crime comme le vol auto, il importe de connaître les différentes facettes de ce phénomène.

En effet, les véhicules sont volés pour différentes raisons :

  • Exportation à l’étranger;
  • Revente du véhicule;
  • Démantèlement et revente en pièces détachées;
  • Utilisation du véhicule pour commettre d’autres crimes.

On note aussi que la violence est de plus en plus présente lors des vols automobiles.

Différentes mesures à prioriser selon le BAC :

Le vol automobile requiert la participation de tous les intervenants concernés par cet enjeu et une concertation de leurs actions.

Gouvernement fédéral

  • Coordonner la mise en application du Plan d’action national de lutte contre le vol de véhicules;
  • Moderniser la norme de sécurité des véhicules automobiles relative au vol, qui n’a pas été actualisée depuis 2007;
  • Augmenter les contrôles tout au long du processus d’exportation et dans les ports afin d’arrêter l’exportation de véhicules volés;
  • Améliorer le partage d’information et la coordination entre les différents partenaires afin de renforcer l’application des lois, notamment pour éviter la remise en circulation de manière frauduleuse des véhicules volés et pour faciliter le rapatriement des véhicules.

Manufacturiers

Faire de la prévention du vol une considération prioritaire dans le développement technologique des véhicules.

Assureurs

Poursuivre leurs efforts de sensibilisation des consommateurs en matière de protection contre le vol, notamment en encourageant les assurés à adopter des habitudes qui réduisent les risques de vol et à installer des dispositifs antivol éprouvés.

Consommateurs

  • Adopter des comportements préventifs qui réduisent le risque de vol;
  • Protéger son véhicule par un dispositif antivol ou de repérage;
  • Privilégier des véhicules qui sont plus difficiles à voler ou qui sont moins prisés des voleurs.

L’enjeu du vol automobile fait partie des priorités du BAC au Québec qui multiplie les activités pour le contrer : relations gouvernementales, partage d’information entre partenaires, sensibilisation des parties prenantes et relations de presse. Une table de concertation coprésidée par le BAC et Équité Association a aussi été créée. Plusieurs acteurs clés au Québec y participent et travaillent ensemble sur les champs d’action prioritaires identifiés, dont la sensibilisation, la prévention et le rôle des constructeurs automobiles dans la sécurité des véhicules.

Le BAC poursuit, par ailleurs, son travail de sensibilisation auprès des automobilistes afin de leur rappeler les comportements à adopter pour rendre la vie plus difficile aux voleurs et réduire le risque de se faire voler leur véhicule.

Contrer l’exportation des véhicules à l’étranger : un travail sur plusieurs fronts

Le BAC et ses membres sont d’avis qu’un leadership fédéral fort pour s'attaquer au problème primordial que représente le vol de véhicules. En ce sens, la tenue du Sommet national pour lutter contre le vol de véhicules, ainsi que les mesures de financement annoncées sont des étapes importantes dans l’établissement d’un plan d’action national pour la lutte contre le fléau du vol automobile.

Le BAC et ses membres collaborent avec les gouvernements et d'autres partenaires pour lutter contre la crise du vol de voitures au Canada. Ils collaborent notamment avec Équité Association, un organisme qui travaille avec les services de police et autorités pour empêcher l’exportation, démanteler les réseaux de voleurs et recouvrer les véhicules.

Des chiffres qui en disent long

Le vol automobile connaît une hausse fulgurante au Québec et au Canada. Selon les chiffres du Groupement des assureurs automobiles, pour la période de dix ans allant de 2012 à 2022, le nombre de réclamations en raison du vol automobile a explosé de 42 % alors que le coût moyen a augmenté de 145 %.

Les chiffres démontrent que le nombre de réclamations pour les vols entiers de véhicules s’établit à 10 595 et que le coût moyen des réclamations pour la même année s’élève à 35 168 $.

À l’échelle pancanadienne, Équité Association a révélé que les assureurs ont versé plus d'un milliard de dollars en réclamations pour véhicules volés en 2022, marquant un tournant historique.